Première semaine en Chine – Impressions

Après une bonne semaine passée en Chine, voici quelques impressions. Avant de lire, souvenez-vous que je débarquais directement d’Inde où tout est très… indien ma foi, et que j’ai d’abord été à Shanghai, Suzhou et Hangzhou, qui sont des villes riches situées dans les provinces les plus aisées de Chine, où les gens ont de l’argent et sont éduqués. Ces quelques notes sont basées sur ce que j’ai vu, et ća change certainement dans le reste de ce grand, très grand pays !

La Chine, c’est gris. A peine un coin de ciel bleu en tout une semaine, même les jours ensoleillés. Toujours une sorte de brouillard. La pollution, m’a-t-on soufflé…

Shanghai en gris

La Chine, c’est humide. Il y a de l’eau partout, des canaux, des rivières, des lacs et des étangs. Et l’eau est dans l’air, aussi. Bon bien sûr il fallait s’y attendre… s’ils sont capables de produire et manger autant de riz, il leur faut bien de l’eau mais tout de même… ća fait un choc après les paysages aride du Maharati en proie à la sécheresse.

Canal a Tongli

La Chine, c’est propre. Ce n’est pas qu’ils ne jettent pas leurs ordures sur la chaussée, non, j’ai vu des gens le faire. Mais ils ont plus de gens dont le métier est de nettoyer rues, parcs etc.

La Chine, c’est organisé. Ils conduisent gentiment à droite en respectant les règles. Une règle de plus, ils ont le droit de tourner à droite quand ils veulent sans se soucier de la couleur du feu (en tant que piéton il faut se méfier, ils n’aiment pas vous laisser la priorité dans ce cas). Ce n’est pas le chaos. J’ai même attendu au feu rouge des piétons, le premier jour! Et on pouvait voir le feu sur le trottoir d’en face (en Inde, quand il y avait un feu, on ne pouvait pas le voir puisque les voitures/cars/bus/autos/rickshaws/charettes/motos étaient toujours arrêtées sur le passage piéton ou même presque au milieu du carrefour. J’ai aussi sursauté au klaxon d’un camion, tellement la circulation est calme.

Regardez ces files bien nettes ! Comme c’est exotique ! (Shanghai)

Ils ont l’air d’avoir une certain obsession des toilettes. Il y en a à tous les coins de rues. Ou alors il y  des panneaux vous indiquant la direction des prochaines. J’ai même vu un plan indiquant où les toilettes du coin se trouvaient! Et le mieux, c’est qu’il n’y a pas besoin de payer.

Les petits coins c’est par ici

A Shanghai, pour rentrer dans le métro, on vous scanne vos bagages comme dans le métro de Delhi, mais sans la fouille corporelle.

Shanghai, d’ailleurs… est-ce vraiment la Chine ? Très international. Tellement de marques. Il est difficile de croire que la Chine n’était pas ouverte au marché mondial il n’y a pas si longtemps…

Les Chinois sont forts en lumières et illuminations en tous genres. Sur les pagodes, les restaurants, les immeubles d’habitation, tout et n’importe quoi. C’est joli la nuit (mais c’est pas bon pour l’environnement).

Les grattes-ciel de Suzhou de nuit

Ici les chiens redeviennent animaux de compagnie. Ils sont bien soignés, ont un beau poil bien fourni et pas de maladie de peau comme la plupart des chiens de rue qu’on rencontre en Inde. Mais mes chers amis les caniches, quand arrêterez-vous d’avoir l’air ridicule ? (bon c’est pas vraiment de votre faute, je sais).

A propos d’animaux, j’adore les énormes poissons rouges dans les bassins. Et les statues de lions. Et de dragons. Ils sont trop cools.

Poissons rouges chinois mutants

Sympathique dragon au jardin de Yuyuan, Shanghai

Les Chinois ont l’air bien fatigués. Ils dorment un peu partout, assis (les Indiens dormaient beaucoup aussi, mais allongés, par terre dans la rue, sur les sièges des véhicules, là où ils le pouvaient) – et je les vois beaucoup bailler, aussi. En fait je crois que s’ils avaient le droit de dormir couchés, le pays serait couvert de Chinois qui dorment. Mais ils n’ont pas le droit. Souvent, sur les bancs il y a des panneaux interdisant de s’allonger.

En arrivant ici, je me suis souvenue qu’il y avait quelque chose comme une mode internationale. Qui n’est pas basée sur le port de saris et vous permets de montrer vos jambes. Il y a beaucoup de jambe ici, car les jupes sont courtes, très courtes même. Les jeans des garçons sont serrés. Ils ont les cheveux teints et de drôles de coiffures. C’est pas toujours joli mais c’est souvent marrant à regarder. Et je me souviens qu’il y a aussi des gens habillés comme ça là d’où je viens.

Ici on voit de jeunes couples qui se tiennent la main. C’est mignon! Et je suis même pas ironique, c’est chouette de voir de petits signes d’affection en public, sans que personne ne fasse les gros yeux.

Couple sur le Bund à Shanghai

Les Chinois ont l’air plutôt relax. Ils aiment bien rigoler. Je les vois pétés de rire un peu partout. Ils rigolent entre eux, avec les enfants, ou bien de moi et parfois avec moi. Dans tous les cas, ça me plaît. Continuez de vous marrer mes chers amis, c’est beau à voir !

Chinois riant (d’origine indienne) au temple Jing’an a Shanghai

Il y a beaucoup de grand-parents qui s’occupent de leur petit-enfant.

Les petits d’ailleurs ont souvent ces drôles de culottes fendues, on voit des petits culs a l’air partout. J’imagine qu’on peut aussi se faire arroser parfois, je me méfie. Et je n’ai pas encore osé demander si je pouvais prendre une photo.

Et puis enfin.. ils une langue délicieuse. Déjà la chinois c’est super joli et mystérieux, écrit. Et le chinois ça dit des choses que vous n’auriez jamais pensé à formuler comme ainsi, ou même à formuler du tout. Ça me fait sourire à chaque fois. J’ai hâte d’apprendre le chinois !

La civilité des touristes ajoute à la grâce du site

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


9 − three =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d bloggers like this: