Currently browsing tag

Voie soyeuse

La Voie soyeuse – Epilogue

La Voie soyeuse Tranches d’Arménie Epilogue Chapitre précédent : Fruits secs Au début de notre périple, en partant avec Artyom, j’avais prévu de continuer directement sur l’Iran. Géographiquement parlant, c’était parfait. Mais après seulement quelques rencontres et aventures, j’avais décidé de repousser l’Iran à plus tard, de rester en Arménie …

La Voie soyeuse – Chapitre 12

La Voie soyeuse Tranches d’Arménie Chapitre 12 – Fruits secs Chapitre précédent : C’est la Route! Il pleuvait un peu, à la sortie de Kajaran. Les camions iraniens nous klaxonnaient, et nous demandaient parfois leur route. Pendant une heure, dans le froid, nous avons joué de la guitare et chanté …

La Voie soyeuse – Chapitre 11

La Voie soyeuse Tranches d’Arménie Chapitre 11 – C’est la Route! Chapitre précédent : Hommes de Dieu Le brouillard enveloppait toujours la campagne endormie quand nous quittâmes le monastère de Tatev. Ophélie avait insisté pour baptiser Artyom sur le champ, car sa foi était grande, disait-elle, mais nous étions partis …

La Voie soyeuse – Chapitre 10

La Voie soyeuse Tranches d’Arménie Chapitre 10 – Hommes de Dieu Chapitre précédent : Collection Du brouillard surgit un homme, qui proposa de nous emmener jusqu’à Tatev. Il était chauffeur de taxi, et Artyom n’arrivait pas à savoir s’il comptait nous faire payer la course ou non. Nous avons poliment décliné, …

La Voie soyeuse – Chapitre 9

La Voie soyeuse Tranches d’Arménie Chapitre 9 – Collection Chapitre précédent : Vieilles pierres Après le caravansérail, et après une assez longue halte dans un restaurant, nous n’avions, comme à notre habitude, et puis parce que ce n’était quand même plus l’été, plus assez de jour pour arriver jusqu’au prochain tas …

La Voie soyeuse – Chapitre 8

La Voie soyeuse Tranches d’Arménie Chapitre 8 – Vielles pierres Chapitre précédent : Fraîcheur nocturne Un peu cassés de notre nuit de la veille passée dans le froid et les éthers de la vodka, et alarmés du rythme de notre aventure, qui à ce train-là, allait nous prendre des mois, nous …